Jul 292015
 
 July 29, 2015  Causeries

Soyez des nôtres le 17 août à 15h pour une présentation de votre bibliothécaire Alisa Soukhodolskaia, qui vous donnera un aperçu de l’œuvre postmoderne de Patrick Modiano, lauréat du prix Nobel pour la littérature en 2014.

De tous les écrivains qui s’inscrivent dans le courant postmoderne, Patrick Modiano est sûrement celui qui s’y sent le plus mal à l’aise. Sa prose est délibérément claire, donnant l’impression d’être traditionnelle et honnête. Pourtant, c’est justement le malaise qui fait de l’œuvre modianienne un fruit de la postmodernité, où ce sont les sentiments de désordre et d’incertitude qui dominent. Même l’identité n’y échappe pas : son éclatement reflète individuellement ce qui se passe collectivement.

Dans Rue des boutiques obscures, Quartier Perdu et Voyage de noces, la quête identitaire se fait en parallèle avec l?enquête policière. L’usage que fait Modiano du roman policier est caractéristique du postmodernisme : il prend un genre éminemment fermé, lui emprunte ses clichés et ses conventions et termine en laissant la fin ouverte. Dans ces romans, trois détectives partent à la recherche de trois personnes disparues : eux-mêmes. Ils revisitent le passé pour tenter d’y trouver un sens à leurs vies, une base sur laquelle ils pourraient se construire une identité. Leurs parcours autant que leurs conclusions exposent les éléments qui forment l’« anti-roman policier ».

Il n’est pas nécessaire d’avoir lu ces trois romans pour assister à la causerie.

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/elcslpl/public_html/programs/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 405